Le mobile, reflet des frontières françaises LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 16.12.11 | 19h21 • Mis à jour le 16.12.11 | 21h13

LYON, ENVOYÉ SPÉCIAL – A l’heure des communications tous azimuts, SMS et téléphone portable, on ne s’est finalement guère affranchis des distances. 85 % des communications se font au sein d’une région et seulement 15 % en sortent. Bref, les Bretons parlent aux Bretons et peu aux Normands. Idem pour les Alsaciens, les Parisiens ou les Corses. Les « ondes » semblent s’arrêter aux frontières administratives !

Telle est l’une des conclusions étonnantes récemment obtenue par une équipe de chercheurs de l’université de Louvain, en Belgique, du Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux Etats-Unis, et de l’Orange Labs, le laboratoire de recherche de l’opérateur de télécommunication Orange. Elle a été présentée, à Lyon, les 12 et 13 décembre, lors du colloque « Réseaux sociaux : des structures à la politique », organisé par le CNRS, l’Institut national de la recherche en informatique et automatique (Inria) et l’Ecole normale supérieure de Lyon. Plus de 1,5 milliard de communications (SMS et voix) entre 17 millions de clients particuliers de l’opérateur recensées pendant six mois, en 2007, ont été analysées. Le contenu en était effacé, seuls restaient la durée et les lieux d’appel (identifiés grâce aux antennes-relais). Les chercheurs se sont demandés si des structures apparaissent au sein de cette gigantesque mer de données.

« Les géographes savent bien que les comportements sociaux se concentrent autour de points centraux. Nous nous attendions donc à découvrir un découpage territorial. Mais nous pensions que ce serait le département plutôt que la région », explique Zbigniew Smoreda, sociologue de l’Orange Labs. Cette séparation est assez nette car aux frontières, le ratio 85 % – 15 % entre « extérieur » et « intérieur » ne tombe qu’à 75 % – 25 %.

L’algorithme de découverte des communautés ou des agrégats a donc trouvé que le meilleur découpage gomme les frontières plus anciennes des départements pour coller à celles, plus récentes, des régions. Dans un agrégat, les clients échangent moult communications entre eux mais peu avec les autres. Cet algorithme, dit méthode de Louvain, a été inventé en 2008, et a depuis servi à traiterd’autres grands réseaux comme Twitter ou LinkedIn et leurs millions d’utilisateurs et « amis » (ou respectivement « noeuds » et « liens » dans le jargon du monde des réseaux mathématiques). En fait, la méthode permet d’obtenir le meilleur découpage, donnant des régions les plus denses possibles en liens. « Tous les trois jours je reçois des demandes d’information à propos de cette méthode », témoigneVincent Blondel, de l’université de Louvain et du MIT, co-inventeur de la technique.« Il y a dix ans, de tels outils n’existaient pas. Il y en a aujourd’hui des centaines, mais le nôtre est réputé comme étant le plus rapide. » Ainsi, si le nombre de noeuds du réseau est multiplié par 100, le temps de calcul n’est multiplié que par 200, alors qu’il aurait été multiplié par 10 000 pour des méthodes moins performantes.

La France des mobiles n’a donc pas mis longtemps à livrer ses secrets. Avant elle, la Belgique était aussi passée à la moulinette de Louvain. La frontière linguistique Wallonie-Flandre était apparue assez nettement, tout comme l’îlot bruxellois plus multilingue. « Le test sur la France était intéressant car nous n’avions pas le biais linguistique mais a priori un fort poids de l’administration », se souvient Zbigniew Smoreda. Pour le sociologue, la carte scolaire, donc les collèges et les lycées, oriente fortement les flux d’interactions entre individus. Les adolescents parlent à leurs copains de la même zone ; tout comme les parents. « C’est une sorte de formatage administratif des relations sociales. Ces liens entre espace et relations sociales intéresseront sûrement le marketing, soucieux de bien diffuser ses messages. » Il y a cependant des exceptions. Le nord Aquitaine parle peu au sud et réciproquement. Le Languedoc ne cause pas au Roussillon. Le département de la Haute-Loire est tiraillé entre Auvergne et Rhône-Alpes…

Les chercheurs ont aussi confirmé une loi quasi universelle bien connue des sociologues. Il existe comme une loi de Newton de l’attraction universelle qui impose que le volume de données échangées entre deux entités, comme des communes ou des régions, est inversement proportionnel au carré de la distance entre elles. A taille égale, deux villes distantes de 100 kilomètres échangent cent fois moins de communications que deux villes distantes de 10 kilomètres.

Cette loi fonctionne même pour des individus : la probabilité d’appeler un ami à 100 kilomètres est cent fois plus faible que celle d’appeler un ami à 10 kilomètres.« Cette loi de décroissance avait aussi été constatée auparavant sur les échanges économiques entre villes ou sur les lieux de déménagement », rappelle Vincent Blondel. En choisissant pour logo la pomme, symbole de Newton, Apple avait donc vu juste.

David Larousserie

 

Commentaire

 

L’article montre que la plus grande partie des communications via téléphonie mobile se fait dans une même région. Les comportements sociaux répondraient donc au découpage territorial. Cette faible ouverture aux autres régions est la marque d’un ethno-centrisme inhérent à la personne humaine. La même expérience menée en Belgique a attesté d’une frontière entre Wallonie et Flandre. L’exemple français est toutefois plus marquant puisqu’il n’existe pas de biais linguistique. On pourrait donc parler de « formatage administratif des relations sociales ». L’étude confirme l’application sociologique de la loi de Newton qui veut qu’il existe une relation proportionnelle entre l’éloignement de deux villes et le volume d’échange de données entre ces dernières. L’étude scientifique de comportements sociaux fonctionne donc dans certains domaines. L’Homme est bel et bien un être ethno-centrique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s